Catégorie : Les familles à vélo

Yuba Mundo : le « deuxième moi »

Vendredi, 16h, Grenoble. Sébastien Fauvel évoque avec passion ses déplacements seul ou en famille avec son Mundo, ses attentes et leitmotiv, que ce soit pour travailler, ses activités ou vacances !

Sebastien fauvel ski yuba mundoSi aujourd’hui beaucoup de ses proches ont de lui l’image d’un sportif, Sébastien s’amuse en déclarant : « Pour moi je ne fais rien d’exceptionnel, je pédale simplement à mon rythme quotidiennement. En fin d’année, mon compteur affiche entre 4 000 et 4 500 km, ce qui finalement ne fait que 12 km en moyenne par jour. Ce qui compte réellement pour moi, c’est surtout de pouvoir transporter jusqu’à 100 kg avec mon cargo bike, sans effort particulier ». Son épouse Cécile sourira certainement en l’entendant expliquer : «  Ce vélo c’est mon deuxième moi, comme ma femme en quelque sorte ! ».

À 46 printemps, ce grenoblois installé comme ingénieur dans le secteur du bâtiment avoue être tombé amoureux de son BMX à 12 ans. « J’ai le souvenir d’avoir fait beaucoup de vélo depuis l’âge de 8 ans dans ma résidence, où j’ai d’ailleurs eu l’occasion de tomber à de multiples reprises ! ». Il confie ensuite naturellement avoir toujours eu une approche très physique du deux-roues, qui lui valut plus jeune quelques frayeurs…

Des déplacements fun à vélo chaque jour

velo cargo yuba long loadAprès avoir longtemps pédalé pendant ses congés, Sébastien a également opté pour le vélo comme mode de déplacement quotidien. « Dans un premier temps dans un souci de responsabilité individuelle au niveau du changement climatique » puis très rapidement de manière spontanée car : « Mon grand kiff est de pouvoir transporter des trucs de dingue ! ». Au-delà de la question écologique, le sentiment d’auto-suffisance et de liberté prennent le pas : « Quel plaisir de se sentir autonome sans voiture ! ».Faire les courses en Yuba Mundo velo cargo

C’est animé par ces sentiments que Sébastien commence par se tourner vers les vélos en location pour se rendre notamment à son travail en constatant « n’être pas forcément bien installé car le modèle n’est pas toujours adapté. Puis naturellement, il cherche à identifier une monture qui lui corresponde et lui permette de tout transporter ». Cette idée de déplacement en mode totale indépendance et ludique poursuit son chemin lors de la naissance de son fils. « Comment puis-je continuer de pédaler chaque jour et faire par exemple mes courses avec un enfant à l’arrière ? ». La révélation du jeune homme arrive lorsqu’il croise une personne équipée d’une extension : « Je me souviens alors l’avoir alpaguée et être complètement bousculé par cette découverte ! ».

En famille, il s’affranchit alors doucement de la voiture, même en ville, que ce soit pour ses trajets personnels ou professionnels ainsi que pour des travaux divers. Après une observation poussée du marché pendant trois mois, suit l’acquisition de matériel adapté : « Je me suis aussitôt demandé comment j’avais pu finalement attendre jusque-là ! ».

Le Mundo, « le vélo à tout faire »

Bon mécanicien et avant-gardiste, le père de famille souhaite monter personnellement son vélo en fonction de ses attentes précises, notamment sur le groupe freinage-transmission qu’il pense particulièrement solliciter. « J’achète alors le cadre nu d’un simple VTT et un groupe complet de freinage-transmission Schimano XT. Depuis 2015, c’est Yuba que j’ai choisi. Le Mundo pouvant porter plus de charge, mais surtout parce que la géométrie du vélo était compatible avec la carriole de mon p’tit dernier Gabin. En effet, en mettant une adaptation pour potence dans le tube arrière, on peut facilement installer une attache pour la carriole » explique enthousiaste Sébastien.

Le cargo bike, la révolution familiale

Complétement conquis Sébastien clame : « Ce vélo est tout simplement génial, c’est une sorte de cabriolet-camion américain ! ». Au fil des années, ses enfants Mathéo, âgé aujourd’hui de 12 ans, et Gabin 6 ans, grandissent mais le cargo bike fait pleinement partie de la famille. Après quatre années d’utilisation, impensable pour la tribu de penser se séparer du Mundo. Sa femme Cécile s’est d’ailleurs aussi mise au cargo bike !

velo cargo yuba remorque vacances« Quel confort de ne pas devoir circuler son sac sur le dos et de ne pas avoir le souci de traces d’auréoles ! Chaque jour, mes valises sont toujours bien remplies ! ».

Pour conclure, cet amoureux du deux-roues explique qu’en 50 mètres même les plus sceptiques comprennent la maniabilité et le confort des vélos Yuba. Conclusion : essayer les déplacements en cargo bike, c’est adopter un autre style de vie !

Vis ma vie en mode Mundo

Pour suivre les aventures de Sébastien et sa famille, rendez-vous sur leur :

 

Balade en Vanoise à Vélo cargo

Récit de Benjamin Sarrazin, fondateur et président de Yuba Bikes.

Une journée d’automne à vélo cargo, Spicy Curry.

Ma famille et moi habitons en milieu de montagne à 1400 mètres d’altitude. Un environnement naturel, magnifique, sauvage. Par contre un lieu ou il n’est pas facile de faire du vélo avec les enfants, il n’y a pas beaucoup d’endroits plats pour qu’ils puissent évoluer. Bien entendu j’aime le vélo et mon petit gars aussi. Donc par une magnifique journée d’automne, nous avons décidé de chevaucher le vélo cargo familial, un Spicy Curry, et de visiter les recoins du Val Vanoise.

 

Spicy Curry de Yuba Bikes pour un itinéraire alpestre

L’assistance électrique, pour aller plus loin, plus haut.

Au programme un tour de plus de quarante kilomètres. Tout commence par une descente d’une dizaine de kilomètres jusqu’à Brides-les-bains. Ensuite une montée à la Strava* sur les contreforts ensoleillés du versant sud pour rejoindre la route qui surplombe le Doron de Bozel. Dans l’ascension c’est tout le plaisir d’un vélo cargo électrique comme le Spicy Curry. Mon petit gars est bien installé l’arrière, il profite du paysage, moi devant j’appuie fort sur les pédales avec les pulsations qui montent bien au dessus de 170 bpm, et c’est du sport! Bien entendu l’avantage du vélo cargo à assistance électrique (VAE) c’est d’avoir un peu d’aide, et là l’aide est la bienvenue (niveau Tour) pour cette montée de plus de 600 mètres de dénivelé, chargée. Une fois arrivée dans à Montagny sur les hauteurs, mon organisme à bien chauffé. Il est temps de se désaltérer, et par chance nous trouvons un magnifique verger. Un arrêt sympa au soleil, pour boire un coup et manger quelques pommes et se dégourdir les jambes. Les arbres du verger “débordent”, il y a tellement de pommes que nous décidons d’en ramasser. Par chance, le Spicy Curry et sa capacité de chargement de plusieurs centaines de kilos nous permet de faire de bonnes provisions et de remplir ses sacoches. Nous pensons compotes et tarte aux pommes.

 

Le vélo cargo Spicy Curry de Yuab Bikes est parfait pour transporter des charges

Le vélo cargo, une bonne façon de faire de nouvelles rencontres.

La promenade se poursuit en mode tranquille avec une vue sur la vallée magnifique. Au détour d’un virage, une cascade apparaît. Nous décidons de nous arrêter pour aller s’amuser à faire des petits barrages, trouver des grenouilles et juste se délecter de la beauté du lieu.  Nous redescendons ensuite sur la commune de Bozel, en passant devant la Tour Sarrazine du douzième siècle, direction les jeux pour enfants. Ceux-ci sont très attrayant pour les petits: en plein milieu de l’espace sportif, au soleil et sous le majestueux Grand-Bec. C’est l’heure du pique-nique tout en jouant, les enfant aiment bien ça, ne pas avoir à s’asseoir à table… Les curieux viennent admirer le Spicy Curry. En effet c’est toujours comme cela, les vélos cargo Yuba comme le Spicy Curry aident à rencontrer des gens (un peu comme d’avoir un bébé ou un chien). Bien entendu maintenant nous pouvons offrir des pommes aux autres enfants ou aux gens que nous rencontrons. Par chance, je trouve une prise électrique qui me permet de recharger ma batterie de 400Wh avant la remontée vers Méribel.

 

Retour entre pommes et côtes.

Au bout de quelques heures aux jeux, mon petit commence à fatiguer un peu, il est donc l’heure de repartir, et pour moi de faire mon deuxième gros effort physique de la journée. Au programme, six cent mètres de dénivelé avec des pentes à plus de quinze pour cent. Dans la montée, nous trouvons d’autres vergers avec des types de pommes différentes. Nous en ramassons quelques unes pour compléter notre récolte, et surtout pour s’aiguiser le goût. Après trente minutes de montée, les cuisses ont bien chauffé, nous sommes content d’être de retour à notre chalet.

Une excellente journée de partage entre père et fils, à l’extérieur, à découvrir les beautés du patrimoine de la Savoie. Une journée ou chacun a pu faire un effort physique et surtout une journée sans une minute en voiture.

 

*Strava est une application mobile regroupant des communautés de sportifs, joggers, trailers, cyclistes et bien d’autres sports. Nous avons créer un club sur Strava pour que les utilisateurs et passionnés du vélo cargo puissent se retrouver, partager leurs déplacements, vélotaf, balade du week end, qu’ils puissent échanger et se rencontrer. Connectez vous à notre club Yuba KOMmunters

Itinéraire du tour en vélo cargo Spicy Curry par une belle journée d'automne